Shadow

Conseils pratiques pour la réalisation du piercing oreille

Le piercing d’oreille est une ancienne pratique remontant au Néolithique. Il avait des connotations culturelles, particulièrement chez les Mursi en Afrique. Les piercings sont documentés historiquement, mais leur origine préhistorique est peu étudiée. La découverte de la momie Ötzi a marqué la reconnaissance archéologique du piercing, tandis que des fouilles en Australie ont révélé un ancien piercing nasal en os de kangourou. Des études suggèrent une propagation du piercing à travers les migrations, révélant une pratique élaborée transcendant les époques.

Variétés de piercings pour l’oreille

Les piercings d’oreille offrent diverses options, chacune nécessitant des bijoux spécifiques et des soins adaptés. Le premier lobe convient à tous types de boucles d’oreilles, mais le deuxième lobe accepte divers alliages après cicatrisation. 

Avez-vous vu cela : Top 3 des tenues hommes pour l'aid al adha 2023

L’hélix et le tragus préfèrent les anneaux ou autres bijoux vissables, favorisant le titane ou l’or. Le conch supporte les anneaux avant guérison, puis des barres droites ou des labrets à vis. 

Le daith opte pour des anneaux en or ou en titane pendant la cicatrisation, évoluant vers des barres courbées. Le rook et l’anti-helix adoptent des barbells ou des anneaux spécifiques. Quant au snug, il préfère les anneaux avant la guérison et les barbells courbés après en privilégiant les alliages hypoallergéniques. Visitez le site https://piercing-house.fr/ pour en découvrir davantage sur le piercing d’oreille !

Cela peut vous intéresser : Quel est le meilleur modèle de vaginette électrique ?

Conseils pour les étapes de piercing

Lors de votre visite chez le perceur, le processus de piercing d’oreille garantit une expérience sûre. Le professionnel débute par la désinfection rigoureuse du lobe en s’assurant de la propreté du salon. 

Il marque l’emplacement du perçage, vous offrant la possibilité de le valider. Le choix entre l’aiguille et le pistolet est essentiel avec une nette préférence pour l’aiguille en raison de son hygiène stricte. Opter pour un perceur qualifié minimise les risques d’infection. Toutefois, si vous choisissez un bijoutier, assurez-vous de recueillir des avis sur les pratiques d’hygiène de l’établissement.

Précautions pour un piercing oreille réussi

Le procédé de piercing expose la zone à des micro-organismes, cela accroît le risque d’infection. Réduisez ces risques en sélectionnant judicieusement votre professionnel du piercing. Cela privilégie les studios spécialisés et vérifie méticuleusement la stérilité des instruments utilisés. 

La cicatrisation est accompagnée de symptômes temporaires, requérant de la patience et des soins attentifs. Pour les mineurs, le consentement écrit d’un parent est impératif.

Astuces pour un soin post-piercing

Après un piercing professionnel au lobe ou au cartilage, privilégiez l’utilisation d’aiguilles ou de cathéters pour éviter les dommages au cartilage. Optez pour des bijoux implantables approuvés par l’APP, tels que :

  • Le titane
  • L’acier chirurgical
  • Le niobium
  • La platine
  • Le verre
  • L’or

Soyez vigilant aux contacts et évitez les accrochages. Nettoyez deux fois par jour au cours de la première semaine avec un savon pH neutre. Ensuite, rincez au sérum physiologique. Évitez l’humidité prolongée même après la cicatrisation.

Style de bijoux pour percer vos oreilles

La décision entre les boucles d’oreilles en anneaux et en clous pour un piercing repose sur la préférence individuelle, le type de piercing, le confort, et les soins requis. Les anneaux offrent une esthétique moderne et unique avec une diversité de styles, de polyvalence, et une facilité de changement. En revanche, les clous présentent un design classique et ils sont confortables pour dormir. Ces derniers exigent moins d’entretien.