12 décembre 2005 1 12 /12 /décembre /2005 00:07


 

 

Notre désir premier et de promouvoir le modèle réduit en général, le buggy radiocommandé en particulier, de développer dans la région un hobby très passionnant en y intéressant le plus d’adeptes possible. Nous souhaitons également donner la possibilité à nos membres de s'entraîner sur  un terrain dans la région Lausannoise ainsi qu'une structure pour progresser.


En outre, et comme nous l’avons fait jusqu’à ce jour, un autre de nos buts est d’organiser une ou deux manches de championnat suisse par année, ainsi que des courses ouvertes aux non licenciés comme aux licenciés, afin de faire connaître notre hobby.

Repost 0
Published by Laurent - dans LE CLUB
12 décembre 2005 1 12 /12 /décembre /2005 00:06



Qu’est-ce qu’un buggy radiocommandé?

 

Dans l’esprit du «profane», il s’agit d’un jouet, pourtant, en réalité, il en est tout autrement. Ces voitures sont de petites merveilles d’ingéniosité mécanique et de précision.

 

En effet, ces modèles sont à l’échelle 1/8e. Ils sont mus par un micro moteur 2 temps de 3,5 cm3 alimenté par un mélange savamment dosé de méthanol, de nitrométhane et d’huile, bien que micro, ce moteur développe une puissance de 2 CV à un régime de 36000 t/min. La vitesse de l’engin est de l’ordre de 70 à 80 km/h. La transmission du moteur aux roues se fait par l’intermédiaire d’un embrayage centrifuge et d’engrenages attaquant le différentiel central; de là, le mouvement est donné aux deux différentiels (avant et arrière) au moyen de cardans et de couples coniques. En sortie de différentiel, la force est transmise aux roues par des cardans et des joints homocinétiques. Les modèles sont équipés de quatre roues motrices, de suspensions hydrauliques à roues indépendantes, avec trois différentiels, répartissant au mieux la puissance aux roues. Le tout étant radiocommandé par deux servos au moyen d’un émetteur électronique FM ou PCM.

 

Nos véhicules sont soumis à des normes bien définies par la Fédération européenne de voitures radiocommandées (EFRA). Par exemple, les dimensions de la voiture, des pneus, de la carrosserie, de l’aileron, la capacité du réservoir, la cylindrée du moteur, le bruit (76 dba), les dimensions du circuit où nous tournons, etc. sont soumises à un règlement EFRA.


Repost 0
Published by Laurent - dans LE CLUB
12 décembre 2005 1 12 /12 /décembre /2005 00:05


Pour concourir 


Pour concourir lors d’amicales (également nommées «grands prix open»), tout un chacun peut le faire. Il suffit pour cela de s’inscrire.


En ce qui concerne la participation à des championnats suisses, des championnats d’Europe ou du monde, il en va légèrement autrement. En effet, le pilote doit d’abord prendre une licence (licence obligatoire, car il s’agit en fait d’une assurance RC), puis il s’inscrit à un club faisant partie de notre fédération la SRCCA (Association des clubs suisses pour modèles d’autos radiocommandées).


Structure

La structure nationale est la Swiss R/C Car Club Association. Association des clubs suisses pour modèles d’autos radiocommandées. Cette association est, elle-même, chapeautée par l’EFRA au niveau européen. L’EFRA organise chaque année un championnat ainsi qu’une coupe pour chaque catégorie. L’organisation faîtière mondiale organise elle aussi une manifestation ponctuelle pour chaque discipline, ceci tous les deux ans afin de déterminer le champion du monde.
La SRCCA délivre chaque année les licences permettant à ses adhérents de concourir dans les divers championnats qu’elle organise. Elle édicte un règlement pour chaque catégorie de véhicule et charge des commissaires de contrôler le bon fonctionnement des diverses prescriptions mises en place pour l’année en cours.

 



Qui sont les participants ?

Les licenciés
Pour cette année 2005, nous comptons 100 pilotes licenciés qui sont divisés en deux catégories ; les experts et les amateurs. Ces pilotes proviennent de la Suisse entière du Liechtenstein, de l’Allemagne et de la France voisine. Ils participent, pour la plupart aux 6 manches du championnat suisse ainsi qu’à diverses amicales régionales. Certains, surtout parmi les experts, concourent lors des manches du championnat d’Europe. Ces manches se déroulent dans tous les pays européens, généralement sur quatre jours.


Les pilotes
Lors de chaque manche de championnat suisse, il y a environ 100 à 150 pilotes/mécaniciens qui viennent de toute la Suisse. Certains viennent juste pour participer et passer un bon moment entre amis, alors que d’autres sont là pour gagner.


La catégorie amateur
C’est par là que tous les pilotes ont débuté, certains pilotes sont des débutants, alors que d’autres sont déjà plus confirmés. Dans cette catégorie amateur, seuls les dix meilleurs pilotes à l’issue des 6 courses de championnat suisse courues pourront monter dans la catégorie des experts.
Les 5 premiers du championnat passent en experts.


La catégorie des experts
C’est là que s’affrontent les 38 meilleurs pilotes de Suisse. Dans cette catégorie, on trouve, entre autres, le champion suisse 2005, M. Didier Perrin, qui a fort à faire face à une jeune concurrence acharnée qui est là pour lui ravir sa place de no 1 suisse depuis quelques années déjà.


Les mécaniciens
Sans mécanicien, le pilote ne pourrait se consacrer uniquement à la course. C’est donc parfois à tour de rôle que chacun est pilote ou mécanicien. Ce dernier s’occupe essentiellement des réglages du véhicule et de l’assistance lors de chaque course, pour effectuer les ravitaillements nécessaires et les réparations
d’urgence qui surviennent lors de celles-ci.


Le chef de course
Pour le bon déroulement de la course, un responsable de course est nommé. Il est là pour faire respecter le règlement et la sécurité des participants ainsi que celle des spectateurs, ainsi que pour donner les départs et vérifier les faux départs.


Les ramasseurs
Pour remettre les voitures dans le droit chemin, les pilotes ainsi que les membres du club sont également là en tant que ramasseur.


Le chronométreur
Pour le chronométrage des qualifications ainsi que les résultat de chaque manche courue, nous sommes équipés d’un système de comptage électronique très précis qui est opéré par un membre de notre club.


Le speaker
Le speaker commente la course tout au long de la journée et informe le public et les participants des résultats de la course.


Les membres du club et les bénévoles
Pour le club organisateur d’une manche de championnat suisse ou d’une course amicale, il incombe aux membres du club d’assurer : - la sécurité du public - la préparation et la tenue d’une cantine - la réalisation et l’entretien de la piste - le nettoyage et la remise en état du terrain à la fin de la manifestation, la présentation des véhicules et les explications de leur fonctionnement aux visiteurs.


Plan de l’organisation
L’organisation d’une telle manifestation engendre un travail préparatoire important avant la manifestation, à savoir : recherche de sponsor, carnet de fête, préparation de la livraison des boissons et nourriture, demande de la patente, demande du raccordement de l’eau et de l’électricité, entre autres.

Infrastructure nécessaire
Un terrain d’environ 3000 m2 pour le déroulement de la compétition
Une possibilité de parking pour les concurrents / spectateurs
Un accès à la piste pour un camion de matériel et un camion utilisé comme poste de pilotage (style Frederici, semi-remorque)
De l’eau, de l’électricité (cantine et chronomètres)
Des toilettes publiques aux environs.

Repost 0
Published by Laurent - dans LE CLUB
10 septembre 2005 6 10 /09 /septembre /2005 23:00

Rolle 2005

TT 1/8

5 ème manche du Championnat Suisse 10/11 septembre

 

cliquez sur les images pour les agrandir

 

VIDEO:   Départ final amateur 1

VIDEO:   final amateur 2            VIDEO:   final amateur 3

VIDEO:   final amateur 4            VIDEO:   final amateur 5

 

Une (petite) :-) préparation pluie

 

Repost 0
Published by Laurent - dans LES COURSES
5 septembre 2005 1 05 /09 /septembre /2005 23:00
Repost 0
Published by Laurent - dans LES COURSES